Les différentes natures de cheveux (part 1)

Pour quelles raisons classer les types de cheveux ?

La connaissance de nos cheveux est cruciale afin d’en prendre soin convenablement. Cette prise en main de notre chevelure va passer par l’utilisation de produits adaptés à nos besoins et par la mise en place de bonnes pratiques: ce que l’on va communément appeler une routine capillaire.

Mais avant de concevoir cette routine, il semble primordiale de définir ce dont ont besoin nos cheveux et donc de comprendre leurs caractéristiques.

C’est dans ce but que différents classements de types de cheveux ont vu le jour ces dernières années. L’objectif de ces classifications étant de différencier les natures de cheveux à l’aide de divers critères tels que la texture, la densité, la pousse ou encore l’aspect de nos cheveux.

Ces classements ont donc pour intérêt premier de nous aider à définir la nature de nos cheveux afin de connaitre leurs besoins et de concevoir une bonne routine capillaire. En effet, nous n’avons pas toutes conscience de notre type de cheveux et de l’entretien adapté.

Les classifications ont pour second intérêt de tenter d’harmoniser et de clarifier les termes et les appellations communément utilisés afin de décrire nos cheveux. Cela permet d’être tous sur la même longueur d’onde et ainsi d’employer un même langage.

Cependant, il ne faut pas oublier que chaque cheveu reste unique et que ces classements permettent de définir nos cheveux dans les grandes lignes. En effet, il y a autant de type de cheveux que d’individu. Il y aura donc toujours des personnes dites « inclassables » quelques soit le classement choisi.

Pour preuve, nous pouvons prendre le classement le plus connu et très utilisé par la communauté scientifique: le classement géographique. Il organise les cheveux en 3 groupes: cheveux africains, cheveux asiatiques et cheveux caucasiens. Cette classification reste très restreinte. En effet, un grand nombre de personne serait « inclassable » du fait des nombreux métissages que l’on rencontre aujourd’hui. Il permet, cependant, de mettre en avant certaines caractéristiques clefs à prendre en compte pour une meilleure compréhension et connaissance de nos cheveux.

Capture d’écran 2013-11-29 à 16.31.12

L’ensemble des classifications proposé jusqu’ici apporte donc, en fonction des personnes, plus ou moins d’informations.

Le second point à ne pas oublier lorsque l’on consulte ses classements est qu’ils ne prennent pas en compte vos critères personnels tels que la santé actuelle de vos cheveux, l’environnement dans lequel vous évoluez ou encore le temps que vous pouvez leur consacrer.

La classification de nos cheveux s’inscrit donc dans une démarche d’amélioration de nos connaissances capillaires.

Prochainement, je vous présenterai  deux classements qui me semble complets, clairs et diversifiés: le classement L. O. I. S. et celui développé par André Walker dans son ouvrage André Talks Hair.

Ils vont permettront de définir votre type de cheveux afin de mieux les comprendre et de bien les entretenir.

Publicités

2 thoughts on “Les différentes natures de cheveux (part 1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s