Retour au naturel : Transition longue ou Big chop ? (Part 1)

Il y a quelques jours, l’une d’entre vous m’a contactée par mail afin d’avoir plus d’informations au sujet de ma transition. Elle m’a notamment demandé si j’avais opté pour un Big chop (grande coupe) ou pour une transition longue et combien de temps avait duré cette 1ère étape de mon retour au naturel.

En lui répondant, je me suis dit que ce serait aussi l’occasion de partager avec vous mes impressions sur cette étape cruciale, qui a souvent tendance à inquiéter. C’est aussi l’occasion pour celles qui le souhaitent de nous raconter un peu comment s’est passée leur transition afin, je l’espère, d’aider et d’éclairer celles qui débutent tout juste l’aventure du retour au naturel.

Je vous avais déjà parlé de ma transition dans mon tout premier article : My natural haistory. Aujourd’hui, je vais y revenir plus en détail.

L’arrêt total du défrisage est une question que beaucoup d’entre nous se posent à un moment ou à un autre et ce pour diverses raisons. Cela fait maintenant un peu plus de 3 ans que je n’ai plus fait de défrisage. Mon retour au naturel a été motivé par le sublime massacre causé par mon dernier défrisage. En effet, mes cheveux se sont cassés et j’ai perdu une bonne longueur que j’avais durement acquise. Je vous avoue que ça m’a plutôt fait mal au cœur et c’est à ce moment là que j’ai décidé de tout arrêter.

Ma 1ère question fut donc :

Big Chop ou Transition longue ?

Le Big Chop est la coupe des cheveux très courts voire à ras afin de ne plus avoir aucun cheveu défrisé sur la tête.

Capture d’écran 2014-04-17 à 16.13.31

La Transition longue consiste à laisser pousser nos cheveux et à couper au fur et à mesure nos pointes défrisées.

Capture d’écran 2014-04-17 à 16.20.20

Il est important de rappeler qu’un cheveu défrisé ne peut pas retrouver sa texture naturelle. Lors du retour au naturel, il est donc inévitable de le couper à un moment ou à un autre.

Le choix entre le big chop ou la transition longue est souvent très difficile à faire mais sachez que les deux solutions se valent tout à fait. Il est vrai que le Big chop est beaucoup plus radical que la transition longue. Il est donc compréhensible que l’on hésite longuement avant de le faire.

Personnellement, je n’ai pas eu le courage de le tenter. J’avais peur du visage que j’aurai pu avoir avec une coiffure à la garçonne. Nos cheveux sont un des symboles de notre féminité, il est donc dure lors du retour au naturel de se résoudre à les couper.

Pourtant le Big chop présente de nombreux avantages et notamment celui de n’avoir qu’une seule texture de cheveux à gérer. Cela facilite vivement les soins. J’avais conscience que le big chop me faciliterai la vie pour mes soins mais ce qui m’effrayait c’était de ne pas savoir comment m’accepter avec les cheveux courts. Maintenant  c’est sûr que lorsque l’on voit des artistes comme Solange, Jill Scott ou encore Lupita Nyong’o, on ne peut que succomber au charme du big chop.

Avec du recul et maintenant que je connais mieux la texture de mes cheveux au naturel, je pense que j’aurai pu tenter le big chop. Les soins sont plus simples à réaliser sur cheveux courts et il n’est pas si compliqué que ça d’arborer cette coiffure en paraissant très féminine. Il suffit de jouer avec des accessoires, des bijoux ou encore du maquillage.

Capture d’écran 2014-04-17 à 18.26.42

Et pourtant, lors de mon retour au naturel j’ai préféré la transition longue. Je savais qu’avec une transition longue mes cheveux seraient plus facilement sujet à la casse mais je ne pouvais pas me résoudre à les couper. Cette transition m’a permis de mieux les comprendre et d’apprendre à me coiffer moi-même en faisant surtout des coiffures protectrices. Elles me permettaient de camoufler mes 2 textures. En effet, c’est ce qui fut le plus contraignant pour moi : parvenir à prendre soin de deux types de texture à la fois. Cependant pour celles qui préfèrent un retour au naturel en douceur, la transition longue est la solution idéale.

Je conclurais en disant que quelque soit votre choix, il faut qu’il soit vraiment personnel et bien réfléchi car le retour au naturel ne se fait pas sans efforts.

La deuxième question que l’on se pose souvent est :

Combien de temps va durer ma transition ?

La durée de la transition va dépendre de chacune d’entre vous. Elle va varier en fonction de votre patience, de la longueur que vous jugerez acceptable pour vos cheveux naturels, et bien sûre de votre vitesse de pousse.

La mienne a duré pas loin d’une année. C’est une transition relativement longue mais qui m’a permis d’apprendre à me coiffer moi-même et à entretenir mes cheveux naturels.

—–

Dans un prochain article, je vous donnerai quelques astuces pour vos soins et des idées de coiffures à arborer que vous soyez big choper ou en transition longue. Je pense que la simplicité ou non des soins et les différentes coiffures que l’on peut faire peut aussi vous aider à choisir entre le big chop et la transition longue.

Et vous les filles, Big chop ou Transition Longue ?

 

Je vous embrasse les filles et je vous souhaite un très bon week end ^^

Découvrez une sélection de soins pour Big chop et cheveux en transition sur www.ebenishop.fr/bigchop&transition